VMware Workstation 14 Pro : Comprendre les bases d’une machine virtuelle

Je vais publier une série d’articles sur le produit VMware Workstation Pro, précisément la version 14, dans laquelle nous verrons son installation, sa configuration, la création des machines virtuelles au sein de ce produit et d’autres configurations plus avancées.

Mais avant de parler de toutes ces notions, dans cet article d’introduction nous verrons ensemble quelques termes de bases à bien comprendre si vous débuter dans le domaine de la virtualisation.

Nous pouvons commencer par définir les machines virtuelles, voir leurs caractéristiques et comment fonctionnent-elles tout en gardant l’esprit que nous parlons de la virtualisation sur le produit VMware Workstation 14 Pro.

 

A quoi servent les machines virtuelles ?

Les machines virtuelles permettent à un seul ordinateur d’exécuter plusieurs systèmes d’exploitation en même temps. Ces systèmes d’exploitation peuvent varier et être différents de celui qui est installé de manière native sur la machine.

 

Qu’est qu’une machine hôte ou une machine invité ?

En parlant des machines virtuelles, vous devez comprendre la signification de deux termes très importants dans le domaine de la virtualisation à savoir : hôte et invité.

L’hôte est l’ordinateur physique et le système d’exploitation installé sur votre ordinateur. Par exemple, vous pouvez avoir un MacBook Pro avec OS X installé ou un Surface Pro avec Windows 10. Chacun d’eux est un exemple d’ordinateur hôte. L’ordinateur hôte a un certain nombre de composants physiques. Ce sont des composants qui existent dans le monde réel. Par exemple, votre processeur, votre mémoire et votre espace de stockage de votre ordinateur, sont des composants physiques de votre système hôte. Vous avez seulement autant de processeurs avec un nombre spécifique de cœurs, tant de mémoire et d’espace de stockage sur votre disque dur sur votre machine hôte.

L’invité est un ordinateur qui existe virtuellement. Les ordinateurs invités existent dans le logiciel VMware et d’autres logiciels de virtualisation.

 

OS invite OS hôte VMware Workstation Pro 14

Qu’est qu’un hyperviseur ?

VMware utilise un logiciel appelé hyperviseur qui permet au matériel physique de se connecter au matériel virtuel disponible au sein d’un ou plusieurs systèmes d’exploitation invités.

 

Combien de types d’hyperviseurs existe-t-il ?

Il existe deux types génériques d’hyperviseurs.

Le premier parfois appelé hyperviseur type 1, natif ou bare-métal. Cet type d’hyperviseur fonctionne directement sur le matériel sans aucun système d’exploitation entre les machines virtuelles invitées. Dans ce cas, les machines virtuelles sont installées au-dessus de l’hyperviseur. L’hyperviseur de type 1 ou natif de VMware est appelé ESX ou ESXi.

 

hyperviseur type 1 VMware Workstation Pro 14

Le second, appelé hyperviseur de type 2 ou hébergé, est basé sur un logiciel et s’exécute sur un système d’exploitation installé en mode natif. Ce hyperviseur peut alors avoir plusieurs invités disposant d’un matériel virtuel pris en charge par l’hôte physique. Workstation Pro 14 et Infusion 8 est un hyperviseur de type 2 ou hébergé que VMware met à la disposition de ses clients.

 

hyperviseur type 2 VMware Workstation Pro 14

 

Comment fonctionne les machines virtuelles ?

Lorsque vous créez une machine virtuelle à l’aide de VMware, vous devez définir la quantité de matériel virtuel pour votre machine invité. Cette quantité de matériel virtuel définira la quantité de matériel physique à réserver pour que la machine virtuelle fonctionne.

Par exemple, si vous avez une machine avec un processeur à 8 cœurs, je pourrais créer une machine virtuelle qui aura besoin de 2 cœurs, de même votre ordinateur a 8 Giga-octets de RAM, donc vous pouvez créer une machine virtuelle en lui allouant que 4 Giga-octets.

Mon invité peut également utiliser 32 Go sur les 256 Go d’espace de stockage situés sur l’hôte.

VMware privilégie les systèmes d’exploitation invités, en mettant ç leur disposition toute la majeure partie des ressources disponibles sur l’ordinateur hôte, ce qui fait que vos applications natives n’auront plus assez de ressources.

Mais notez que VMware est très intelligent et si une machine virtuelle invitée n’utilise pas une ressource, il peut la rendre disponible pour l’hôte natif, mais si l’invité en a besoin, ces ressources sont immédiatement renvoyées à l’invité, ce qui peut réduire les performances des applications hôte ainsi que le système d’exploitation lui-même.

 

Qu’est qu’un shell virtuel ?

Pour finir cet article, notez que lorsque vous créez une machine virtuelle, vous créez un shell vide.

Vous disposez d’un matériel virtuel et VMware crée un BIOS virtuel qui permet à la machine virtuelle de démarrer mais sans système d’exploitation installé.

Donc pour avoir une machine virtuelle qui va contenir vos applications, vous avez besoin d’installé un système d’exploitation de votre choix (Windows, Linux, MAC OX) dans ce shell virtuel vide au départ

L’invité ne sert à rien si vous n’installez pas dessus un système d’exploitation donc l’installation d’un système est indispensable pour la création d’une machine virtuelle.

 

Landry Ahouansou

Ingénieur en Téléinformatique et certifié MCP, MCSA, CCENT, CCNA, LPI1&2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *