Certification Linux – Installer un serveur sous Ubuntu

Dans cet article, nous verrons étape par étape comment installer et configurer une machine exécutant Ubuntu Server.

Pour ce faire, il existe diverses options pour atteindre notre but.

Certains fournisseurs du Cloud offrent une image d’Ubuntu Server que tu peux déployer et exécuter rapidement notamment Azure ou Amazon ou bien nous pouvons installer Ubuntu Server sur notre propre machine virtuelle ou sur du matériel réel.

Il existe différentes manières de procéder, en fonction de l’environnement, des logiciels et du matériel à ta disposition.

Dans cet article, je vais installer Ubuntu Server sous VirtualBox ici sur ma machine locale afin de créer un serveur portable que je peux avoir à ma disposition quand je le souhaite.

Mais si tu effectues un déploiement sur un hôte physique dans un centre de données ou sur un hyperviseur comme VMware ou Hyper-V, tu devras suivre les mêmes étapes d’installation que nous verrons tout au long de cet article.

Dans un premier temps, nous avons besoin d’un programme d’installation, pour cela, rends toi sur www.ubuntu.com  et téléchargez-en un.

Dans la barre de menu en haut, développe le menu « Download ».

lien siteweb ubuntu

Dans la section « Ubuntu Server » clique sur le bouton « 18.04 LTS ».

distribution_lts

La boite de téléchargement de Windows s’ouvre, laisse la case « Enregistrer ce fichier » cochée. Puis clique sur « OK » pour commencer le téléchargement.

Cela prendra quelques minutes en fonction de la vitesse de ta connexion Internet.

Une fois téléchargée, nous pouvons utiliser un logiciel tel que Rufus pour créer une clé bootable USB dans le but de l’installer sur une machine physique ou utiliser l’image directement pour l’installer sur une machine virtuelle.

Comme je l’ai mentionné, j’utiliserai VirtualBox car il est gratuit et disponible pour les ordinateurs Windows, Mac et Linux si tu ne connais pas VirtualBox, tu peux te rendre ici ou suivre cette formation.

Ici, dans le gestionnaire VirtualBox, clique sur « Nouvelle » pour démarrer la création d’une nouvelle machine virtuelle.

Entre le nom « Ubuntu Server » et vérifie que le « type » est bien « Ubuntu » et que la version 64 bits est sélectionnée.

nom ubuntu server

Donne 2 Gigaoctet de RAM, ce qui correspond à 2048 Mégaoctets, puis « Suivant ».

ram

Laisse la taille de 100 giga-octets de disque dur, vérifie que c’est la case « Créer un disque dur virtuel maintenant » qui cochée, puis clique sur « Créer ».

Sélectionne le type de fichier  du disque dur « VDI » puis clique sur « Suivant ».

type fichier vdi

Choisis « Dynamiquement alloué » puis « Suivant ».

dynamique alloué

Modifie l’emplacement et la taille du disque dur au besoin, mais une taille de 10 Giga-octets suffit pour cet exemple, clique sur « Créer ».

Ajoute le disque d’installation Ubuntu Server téléchargée précédemment à ta machine virtuelle en cliquant sur « Configuration », sélectionne « Stockage ». Au niveau du contrôleur « IDE », sélectionne le disque vide puis clique le disque au niveau de la section « Attributs ».

choix_disk_optique_virtuel

Dans le menu déroulant, clique sur « choisissez un fichier de disque optique virtuel », sélectionne l’image ISO Ubuntu Server téléchargée, puis « Ouvrir », puis « OK » pour fermer la boite de dialogue.

Clique sur « Démarrer » pour commencer l’installation.

Le programme d’installation du serveur Ubuntu est un environnement textuel, il faut donc au moins un écran et un clavier sur une machine physique pour l’installer manuellement.

Tu peux te déplacer dans l’installateur grâce à la touche « Tabulation «, avec les touches directionnelles et en utilisant la touche « Entrée » pour sélectionner les options.

Sélectionne ta langue ici, « suivant », indique ta configuration du clavier puis valide-la.

Sur cet écran, l’assistant te donne la possibilité d’installer le serveur Ubuntu ou d’installer MASS. L’outil MAAS est un outil de provisioning de serveurs automatisé que nous verrons plus tard.

Pour l’instant, choisis d’installer « Ubuntu ».

Sur cet écran tu dois configurer les paramètres du réseau du serveur, sélectionne la carte réseau « enp0s3 » qui est actuellement en DHCP, puis sélectionne « Edit IPv4 » dans le but de définir une adresse statique.

Choisis ensuite « Manuel ».

Entre tes paramètres réseaux, pour ma part, l’adresse réseau est « 10.0.2.0/24 », l’adresse IPv4 du serveur sera « 10.0.2.10 », la passerelle par défaut sera « 10.2.0.1 » et le nom du domaine, je mets l’adresse IP « 8.8.8.8 », puis « Sauvegarder ».

Mon adresse IPv4 définie s’affiche ici, sélectionne « Terminer » pour continuer.

Tu peux définir des informations de proxy si tu dois te connecter via un proxy mais ce n’est pas nécessaire pour cette formation, valide « Terminer » pour continuer.

Utilise le référentiel d’Ubuntu puis continue

Sur cette interface tu dois définir le partitionnement de ton disque si tu en as besoin. Tu peux configurer un schéma de partitionnement personnalisé, mais pour notre machine virtuelle, choisis d’utiliser tout le disque et de laisser le programme d’installation s’occuper du partitionnement si nécessaire.

Vérifie que le bon disque est choisi puis valide pour continuer.

Voici un résumé de ton système de fichiers, avec la taille de la partition racine et le type de système de fichiers utilisé à savoir ext4. Apporte des modifications plus avancées à ta table de partition au besoin, pour ma part, elle me satisfait, je sélectionne « Terminé » pour continuer.

Configure le profil du premier utilisateur en indiquant son nom « competencesit », le nom du serveur « server-ubuntu », le nom d’hôte « competencesit » et le mot de passe.

Tu peux également importer une clé SSH si tu veux l’utiliser pour te connecter à la place d’un mot de passe.

Sélectionne « Terminer » pour finir l’installation.

Tu as un résumé de tout le programme d’installation.

Choisis de « redémarrer maintenant » pour redémarrer ton serveur après installation.

Une fois que ton serveur redémarre, connecte en entrant ton nom d’utilisateur et mot de passe.

Landry Ahouansou

Ingénieur en Téléinformatique et certifié MCP, MCSA, CCENT, CCNA, LPI1&2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *